Clitomerta, le webdocumentaire, est mon projet de fin d’études, réalisé dans le cadre de mon Master 2 Journalisme et Médias Numériques.  Cliquez ICI pour le consulter. 

Clitoris ? Clit, clito quoi ? Tout le monde connaît le mot. Mais sait-on vraiment ce qu’il désigne ? Faites le test : le mot est une formule magique. Il fait sourire à tous les coups. Encore aujourd’hui, le clitoris est un célèbre inconnu. A la rentrée 2017, la structure profonde du clitoris n’apparaît que dans un manuel scolaire de SVT sur huit. Les autres le désignent par un petit point, ou ne le mentionnent pas du tout. Il suffit de regarder autour de soi pour s’en rendre compte :  sur les murs des toilettes, ce ne sont pas des petits clitos qu’on voit dessinés partout, ce sont des pénis !

Le but de ce webdoc, c’est donc de participer à la réhabilitation de cet organe sous-estimé. Il prend la forme d’un long format en 3 chapitres, pour les 3 grands facteurs qui expliquent le tabou autour du clitoris : l’excision culturelle, le clito sexuel, et l’éducation clitoridienne. Comment Freud a-t-il décrété l’orgasme vaginal comme le seul orgasme valable, jetant par là le clitoris aux oubliettes ? Comment la pénétration vaginale est-elle devenue la norme, alors qu’elle ne favorise clairement pas l’orgasme féminin ? Comment l’école et le porno participent-ils à cette omerta clitoridienne ?

Par des vidéos, des infographies animées, et bien sûr du texte, Clitomerta répond à toutes ces questions. A la fois informatif et divertissant, le webdoc met au centre l’interactivité, l’humour et la pédagogie. Des intervenants comme le psychiatre et sexologue Philippe Brenot, l’historienne spécialiste du féminisme et de la sexologie Sylvie Chaperon, le journaliste et sexologue Damien Mascret, l’ancienne porte-parole d’Osez le féminisme Julie Muret, le sexologue Jean-Claude Piquard et l’artiste américaine auteure de Cliteracy Sophia Wallace apportent leur éclairage sur le sujet.

Derrière le fameux bouton de rose se cache un organe d’une dizaine de centimètres, mais surtout un tabou centenaire. Symbole de la sexualité féminine, l’organe a été opprimé, occulté, excisé. A l’heure de #metoo et #balancetonporc, l’omerta autour du harcèlement sexuel se brise. De la même façon, le clitoris s’impose comme le symbole de la sexualité féminine et des oppressions qu’elle a traversé. Étendard des revendications à l’égalité sexuelle, il ré-investit petit à petit la scène publique, en même temps que la parole des femmes se libère. La sexualité féminine, ce n’est pas un sujet grave ou gênant, quand ça n’a pas lieu de l’être.

On parle déjà de Clitomerta :

Sur le Mouv’ (podcast et vidéo)

Sur Mademoizelle.com

Sur RTBF.be